Piadina romagnola

Piadina romagnola

De la farine, de l’eau, une pincée de bicarbonate, du sel, du saindoux ou un doigt de lait. Peu d’ingrédients simples pour composer un des protagonistes incontesté de la gastronomie romagnole : la Piadina, le « fast food » à la romagnole.
Ce mets, dont l’origine remonte aux Romains (il était sans aucun doute déjà répandu comme « pain des pauvres » aux débuts du millénaire), qui devient une « enveloppe » savoureuse pour la charcuterie, voire même pour le délicieux Nutella, représente le fil conducteur idéal de tout voyage gastronomique en Romagne.

Sur la Côte de l’Adriatique, notamment de Ravenne à Cattolica, il y a des milliers de kiosques et de piadinerie qui proposent la piadina en une infinité de versions. Dans ces petites « cabanes » à rayures blanches et rouges (mais aussi vertes ou bleues), qui rappellent par leur forme les cabines de plage d’autrefois, le « peuple » des vacanciers s’arrête pour la déguster à peine sortie des fourneaux, à la fin d’une journée à la plage ou d’une soirée en boîte.

Tags: , , , , , ,


« Retour à la liste